8Jan2018

CICE, Sécurité Sociale, TVS, Bulletin de paie simplifié : quoi de neuf en 2018 ?

Actualités RH, La paie en pratique

CICE, Sécurité Sociale, TVS, Bulletin de paie simplifié quoi de neuf en 2018 Socialea

Avant de passer aux choses sérieuses, commençons par des choses… encore plus sérieuses : toute l’équipe de Socialea vous souhaite à tous, employeurs, salariés, clients fidèles, précieux partenaires, journalistes, collaborateurs, fans de France et de Navarre (et nous savons que vous êtes nombreux) une excellente année 2018, riche de projets, d’ambitions et de belles réussites ! Et pour démarrer cette nouvelle année sur de bonnes bases, nous vous proposons une petite sélection de ce qui change ou évolue pour les entreprises dès ce mois de janvier. La semaine prochaine, nous nous arrêterons plus particulièrement sur les nouveaux changements en matière de gestion de la paie, notre spécialité 🙂

CICE : de 7 à 6%

En attendant sa suppression l’année prochaine au profit d’une baisse des cotisations patronales, le taux du CICE (Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi) passe de 7 en 2017 à 6 % en 2018. Avantage fiscal accordé aux entreprises, le CICE (instauré en 2013) se traduit par une baisse des cotisations sociales s’appliquant à la masse salariale versée aux salariés rémunérés à un niveau inférieur à 2,5 Smic brut horaire.

Sécurité sociale : hausse du plafond

Comme tous les ans au 1er janvier, le plafond de la Sécurité sociale est revalorisé par un arrêté publié au Journal Officiel. Basé sur l’évolution des salaires, il est utilisé comme référence pour le calcul de certaines cotisations sociales (prestations de la Sécurité sociale) et pour le montant du remboursement des frais de santé d’un grand nombre de mutuelles. En 2018, cette revalorisation est fixée à 1,28 %. Concrètement, cela correspond à une valeur horaire de 25 €, soit 182 € en valeur journalière (180 en 2017) et 3311 € en valeur mensuelle (3269 en 2017).

TVS : c’est maintenant !

La taxe annuelle sur les véhicules des sociétés (TVS) ne se déclare (et se paye) plus en novembre mais en janvier. Les employeurs redevables de cette taxe l’avaient bien noté il y a 2 mois, mais nous sommes désormais en janvier. Et c’est l’heure de payer. Désormais, la période d’imposition sera annuelle (du 1er janvier au 31 décembre), ce qui est plutôt une bonne façon de s’en souvenir.

Bulletin de paie simplifié pour tous

Nous vous en parlions récemment et le grand jour est arrivé : le bulletin de paie simplifié est entré en vigueur pour toutes les entreprises depuis le 1er janvier. En tant qu’employeur et à partir de mainenant, vous devez donc remettre ce bulletin de paie nouvelle génération à vos salarié(e)s. Pour vous mettre à jour sur le Bulletin de paie simplifié (tant sur le plan théorique que pratique), n’hésitez pas à re(lire) notre article du 2 octobre dernier.

Articles qui pourraient vous intéresser