2Mar2017

Quelles applications mobiles pour recruter un salarié ?

Actualités, Actualités RH

Des applications mobiles pour le recrutement

 

Recruter est une étape fondamentale pour le développement de l’entreprise. C’est aussi un long processus : identifier le profil des candidats, rédiger la fiche de poste, déposer l’offre d’emploi, trier les nombreuses candidatures, réaliser des entretiens RH et techniques pour évaluer à la fois le savoir-être et le savoir-faire des candidats… De nombreuses applications mobiles voient le jour pour permettre aux entreprises de faciliter leur recrutement.

 

Kudoz, le « Tinder » du recrutement

Terminés le traditionnel CV et la lettre de motivation, désormais les employeurs et les demandeurs d’emploi se retrouvent sur Kudoz, une sorte de Tinder de l’emploi (ndlr : application pour faire des rencontres géolocalisées).

L’inscription se fait sur la base du profil Linkedin du candidat qui fait office de CV. Le chercheur d’emploi ajoute également sa ville et la rémunération souhaitée. Il ne reçoit donc seulement des offres susceptibles de lui plaire. Si le recruteur est intéressé, l’échange se fait sur la messagerie de Kudoz avant de se poursuivre par un point téléphonique ou un rendez-vous physique.

Lancée en 2014, l’application est devenue une référence pour les métiers du marketing et de l’informatique.

 

Jobr ou le système de « matching »

Le système de Jobr ressemble à celui de Kudoz. L’application se connecte sur le profil Linkedin de l’utilisateur et l’algorithme se charge de proposer les postes et les candidats qui sont le plus susceptibles de s’accorder. D’un simple coup de doigt, le candidat indique s’il est ou pas intéressé par une offre. Si c’est le cas, le match est effectué et il peut entrer en contact avec le recruteur et engager la discussion via l’application.

 

MyJobCompany ou le recrutement participatif

MyJobCompany fonctionne sur le principe de la cooptation. Les entreprises clientes achètent des packs d’annonces à passer, ensuite diffusées auprès de tout ou partie des 100 000 coopteurs-internautes inscrits sur le site. Ces derniers vont alors pouvoir partager l’offre sur les réseaux sociaux, professionnels et privés. Dans la foulée, MyJobCompany fait passer un premier entretien de qualification aux candidats avant de transmettre leurs dossiers à l’entreprise recruteuse. Si le candidat fait l’affaire, le coopteur peut percevoir jusqu’à 1000 euros.

 

« Je recrute », l’application lancée par Pôle Emploi

Créée par Pôle Emploi en 2016, l’application « Je recrute » permet de trouver en quelques clics, le profil correspondant aux besoins du recruteur. Il peut ainsi visualiser le CV et le parcours du candidat, de sélectionner des candidats et de les ajouter à ses favoris, de gérer les candidatures, d’envoyer une proposition aux candidats et de sauvegarder ses recherches. Par ailleurs, l’application est totalement synchronisée avec l’espace entreprise : le recruteur peut ainsi passer de son ordinateur à son smartphone ou tablette sans perte de données.

Articles qui pourraient vous intéresser