2Avr2018

Congés payés peut-on les imposer à ses salariés - Socialea

Institués en France en 1936 pour l’ensemble des travailleurs (fixés à 15 jours alors…), les congés payés correspondent à un acquis social majeur en France auquel nul n’est en droit de se soustraire : ils ne sont pas échangeables contre rémunération (même si la cinquième semaine peut être abandonnée par le salarié en échange d’un abondement équivalent de son compte épargne-temps) car ils répondent à un impératif de santé pour toutes les personnes exerçant une activité professionnelle. Ceci étant, la question de leur organisation peut s’avérer un vrai casse-tête au sein des entreprises, notamment durant la période estivale pour celles qui restent ouvertes toutes l’année…

En savoir plus

2Avr2018

Expertise comptable sous-traiter pour rester compétitif - Socialea

Que vous soyez une entreprise (avec tous les besoins inhérents à l’expertise comptable pour la bonne marche de votre structure) ou un cabinet d’expertise comptable (dans le cadre de l’externalisation de certains dossiers comme la gestion de la paie), le recours à la sous-traitance en la matière est tout sauf une mauvaise idée. Un cas de figure qui aurait tendance à se généraliser en cette période de rebond économique (confirmé par tous les indicateurs de référence) pour des entreprises qui souhaitent plus se focaliser sur leur cœur de métier que sur les incidences administratives de leur déploiement.

En savoir plus

30Jan2018

primer de précarité socialea

Le principe de la prime de précarité est simple : elle est versée par l’employeur au salarié arrivé au terme de son contrat (CDD le plus souvent) et équivaut à 10% de la rémunération brute cumulée par le (ou la) salarié(e) durant son contrat. Son montant n’est donc pas négligeable et constitue une jolie prime toujours fort appréciée de ses bénéficiaires. Mais si la prime de précarité est obligatoire dans la majeure partie des cas, il existe quelques exceptions pour lesquelles elle ne s’applique pas…

En savoir plus

19Jan2018

Simplifiez la gestion des absences et des congés-Socialea

Parmi toutes les bonnes raisons qui justifient le passage à une automatisation de la gestion des absences et des congés via un outil de gestion dédié, et au-delà de l’aspect “gain de temps” évident qu’une telle solution engendre, d’autres paramètres peuvent être mis en avant pour justifier le passage à l’automatisation. En y réfléchissant bien, on est en droit de se poser la question : et si un bon outil de gestion des absences et des congès était le meilleur garant de la paix sociale dans l’entreprise ? Pour nous, le doute n’est pas permis…

En savoir plus

18Sep2017

Bulletin de paie classique vs bulletin de paie électronique le match !

La date est encore suffisamment récente pour qu’on ait le droit de s’en étonner : le bulletin de paie au format électronique (ou bulletin de paie dématérialisé) n’est autorisé par la loi que depuis le mois de mai 2009. Auparavant, la transmission de ce sacro-saint document ne pouvait se faire que par voie physique, via la remise en main propre au sein de l’entreprise ou l’expédition par voie postale de la traditionnelle enveloppe de fin de mois. Au-delà de la dimension anecdotique, qu’en est-il en terme de coût pour l’employeur entre ces deux versions ?

Production, gestion, transmission, conservation : Socialea arbitre le duel entre les bulletins de paie pour savoir quelle est la meilleure alternative…

En savoir plus

9Juin2017

Les CDD d'usage ou contrat extra

 

Dans certains secteurs d’activité où le CDI n’est pas un mode de recrutement traditionnellement utilisé, il est d’usage et légal de recourir au CDD appelé  « CDD d’usage constant » ou « contrat d’extra ». L’hôtellerie restauration fait partie de ces secteurs. Ce contrat ne peut être utilisé que pour répondre à des besoins ponctuels et immédiats pour un poste spécifique et limités dans le temps.

En savoir plus

8Fév2017

Une équipe de stagiaires en entreprise

 

Chaque employeur accueillant un stagiaire est dans l’obligation de lui verser une gratification horaire minimale, exonérée de cotisations sociales dans certaines conditions.  Cette obligation s’applique aux entreprises, aux administrations publiques, aux collectivités territoriales, aux établissements de santé, aux associations ou à tout autre organisme d’accueil. Le stagiaire n’étant pas considéré comme un salarié, il ne s’agit ni d’un salaire, ni d’une rémunération, ni d’une indemnité. Comment calculer cette gratification ?

En savoir plus